Critique du Sommeil d’Or sur le site Cinémathèque Infernale (septembre 2012)

“Nous parcourons ce sommeil fait d’or et d’étoffes, ce silence plein de gloire, cette gloire qui survit au travers de rescapés. Il y a dans le film de Davy Chou l’incarnation des hommes-livres de Fahrenheit 451, passeurs d’oeuvres et d’imaginaire, mais au vu de la photographie qui inonde le film, de cette jeunesse qui impulse un nouveau cinéma, du cinéaste lui-même – à qui l’on augure un plaisant avenir – il nous est permit de croire que seul le passé baigne dans les ténèbres et que l’avenir  – délesté des idéologues – proposera “le meilleur des mondes”.”

Lire toute la critique ici.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s